Bonnes pratiques : n° 6, rester productif

Bonne pratique n° 6 : Rester productif

Cet article a été rédigé par un Master Kang : le très talentueux Onehour Business !

Dans cet article, nous allons voir qu’il existe de bonnes astuces, pour atteindre la productivité idéale… Plus d’effort et d’investissement n’aboutit pas forcément à plus de rendement. Nous devons aussi prendre en compte l’efficacité. Il ne suffit pas seulement de travailler plus, mais aussi et surtout, de travailler efficacement. Une chose est sûre, en tant que freelance, le montant du revenu sera en fonction de la productivité. La concurrence est rude, alors il faut savoir se démarquer des autres et être le plus compétitif possible. Nous allons donc voir les comportements et les attitudes à adopter.

1 – Une bonne organisation 

Ce n’est pas la révélation du siècle, mais il est tout de même bon de le rappeler. Si, durant la journée vous avez l’impression d’être submergé par le travail, vous avez surement besoin d’effectuer quelques ajustements. Vous voulez être productif ? Alors, assurez-vous d’être toujours ordonné et méthodique. De cette manière, le temps pourra être géré efficacement…

Établir un emploi du temps

L’emploi du temps est l’outil parfait pour planifier à l’avance vos activités professionnelles ou non professionnelles. Vous pourrez séparer le boulot, des affaires personnelles. S’agissant du l’activité professionnelle en particulier, l’idéal serait d’organiser les tâches à faire en fonction de leur difficulté et de fixer une durée pour l’accomplissement de chacune d’elles. Il est toujours mieux d’attaquer directement dans le vif, en d’autres termes, commencer par les tâches les plus difficiles et laisser les plus simples pour la fin.

Avoir un environnement de travail ordonné

Un stylo, une clé USB, une gomme égarée, une tonne de paperasse en pagaille… Nous avons tous connu ce genre de situation. À un certain moment, il faut quand même y remédier, car cela fait perdre un temps précieux. Pour le freelance, la mise en place d’un lieu dédié au travail à la maison est importante. Il faudra ensuite trouver un système de rangement et de classement efficace. Cette nécessité d’organisation s’appliquera aussi aux dossiers et fichiers de votre ordinateur.

Reconnaitre et admettre ses limites

Il arrive que les demandes des clients soient nombreuses. Le fait est que c’est une situation très alléchante pour le freelance. Il faut quand même prendre un peu de recul avant de tous les accepter. S’il est, par exemple, possible de négocier dès le départ, un report du deadline avec le client, alors tout va pour le mieux. Dans le cas contraire, le risque de bâcler, voire de ne pas finir le travail à temps, est énorme. Il n’y a pas 36 solutions : restez franc envers le client et osez refuser quand vous croyez ne pas pouvoir gérer les tâches proposées, car cela pourrait nuire à votre réputation.

2 – Investir dans de bons matériels de travail

Nous savons qu’une grande partie de la productivité vient de l’effort personnel. Pour optimiser le travail, il est tout de même nécessaire d’utiliser les outils adéquats. Pour cela, il faut :

Des matériels fiables

Il est important de s’attarder sur la qualité de fabrication des matériels à utiliser, quitte à passer pour un perfectionniste. Dans la mesure du possible, optez pour des matériels qui ont peu de chance de vous lâcher alors que vous êtes sur un travail très important. Vous transpirerez le manque de professionnalisme, lorsqu’il vous faudra justifier un retard ou le non-accomplissement d’un boulot par la défaillance de vos matériels. Vos clients risqueront de voir ailleurs.

Des matériels performants

Si vous voulez diminuer votre temps de travail, être plus rapide, plus efficace, il vous faudra un matériel qui peut faire plusieurs tâches à la fois, un matériel qui pourrait faire augmenter la quantité et la qualité de votre production. Cela peut évidemment coûter cher, mais n’oubliez pas que vous investissez sur le long terme.

Des matériels ergonomiques

Vous direz que ce n’est pas l’élément le plus important. Mais utiliser des machines plus confortables et plus faciles à manier dans l’exercice de votre activité favoriserait grandement votre efficacité.

3 – Se concentrer sur son travail

Lorsqu’il s’agit de travailler à domicile (ce qui est le cas de la plupart des freelances), il est parfois difficile de se concentrer. Regarder la télé, dormir pendant des heures, rester scotché sur les réseaux sociaux ou tout simplement sur internet… et laisser de côté le travail… Il y a toujours mieux à faire que de travailler. Il y a toujours un moyen pour éviter cela :

S’isoler des éléments distrayants

Pour pouvoir rester concentré durant le travail, il faut savoir écarter les éléments amusants et distrayants… L’idéal, ça serait de mettre en place un lieu consacré à votre travail loin des cris et des va-et-vient, du bruit de la télévision, des discussions…

Être motivé

Il est toujours important de mettre en place un ou des objectifs en lien avec le travail pour rester motivé. Essayer d’atteindre ces buts vous permettra de vous focaliser sur le travail en cours. Ils serviront de balise ou de point de repère dans la mise en œuvre d’une tâche barbante ou difficile. Par contre, il faut se fixer des objectifs réalisables, mais qui restent tout de même de bons défis à relever.

Savoir prendre du repos

La santé est primordiale pour assurer la productivité. Si possible, ne vous mettez pas de pressions exagérées, sinon, la fatigue s’accumulera au fur et à mesure. Au bout d’un certain temps il vous sera difficile de vous concentrer, au risque d’aboutir à une contre-productivité. Ainsi, il faut savoir prendre du repos, se relaxer un peu.

4 – Améliorer ses compétences

Si le client vient à vous, cela signifie que vous êtes compétent et fiable. En tant que freelance, nous savons tous que l’objectif c’est d’avoir le plus de clients, et de satisfaire le plus de demandes possible. Pour cela il faut avoir les aptitudes adéquates :

Se remettre en question

L’idéal est de ne jamais se reposer sur ses acquis. En d’autres termes, surpassez-vous. De cette façon, vous pourrez vous démarquer et attirer plus de clientèle. Il est, tout de même, difficile de reconnaitre soi-même ses faiblesses, mais il est toujours possible d’apprendre de ses erreurs. Des points de vue extérieurs seraient donc les bienvenus. Ravalez votre fierté et n’hésitez pas à consulter les retours ou les avis émis par les clients.

Se diversifier

Il est vital d’avoir plusieurs domaines de compétences lorsque vous êtes en freelance afin de pouvoir répondre à plus de demandes et de réduire au minimum les périodes de baisse ou d’absence de revenu. Suivez donc des formations durant vos périodes de libre. Beaucoup de freelance font, d’ailleurs, de l’autodidacte, et arrivent à obtenir des résultats concrets.

S’armer de patience

Il n’y a pas de remède miracle ou magique pour devenir plus compétent et être le meilleur dans un domaine d’activité. Il faut apprendre, pratiquer et s’appliquer dans les tâches les plus difficiles. C’est donc une question de volonté, d’effort et de persévérance.

5 – Se forger une réputation et avoir de la notoriété

Rien de mieux qu’une bonne réputation, un élément qui se construit petit à petit.

Insister sur la qualité de travail

La qualité de votre travail sur le long terme affectera votre réputation. C’est simple : une bonne réputation se base sur un bon travail et une mauvaise réputation est la conséquence d’un travail de mauvaise qualité. Privilégier la quantité au détriment de la qualité nuit à votre carrière sur le long terme.

Accroître les relations

Si vous voulez vous faire connaitre, entretenez des contacts liés au domaine dans lequel vous évoluez. Pour cela, ayez un bon état d’esprit, que ce soit dans le cadre professionnel ou personnel. En d’autres termes, soyez et restez sympathique, envers le client, les connaissances ou tout simplement, envers toutes personnes qui entrent en contact avec vous. La bonne humeur doit être votre alliée.

Utiliser internet en votre faveur

Créez un blog, un site internet, une page sur les réseaux sociaux… et tenez-le à jour en diffusant par exemple des notions pédagogiques, en aidant les clients ou les personnes qui ont besoin de votre savoir-faire et qui pourraient être des clients potentiels. C’est une manière très efficace pour vous faire connaitre et démontrer votre compétence. Même si ce n’est pas de l’altruisme, ça s’en rapproche et c’est une bonne chose.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager ! Et si vous avez des questions, posez-les nous via les commentaires ?

Laissez-nous un commentaire