Comment trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle quand on est freelance ?

Être freelance, sur le papier, c’est gagner en liberté. Certes, mais cette liberté a un coût : journées à rallonge, culpabilité, pression financière… Difficile dans ce contexte de trouver un équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie de famille. Difficile peut-être, mais certainement pas impossible !

Cet article a été rédigé par un Master Kang : Lolita Fleury !

Le statut de freelance : 10 Métiers à la fois

En tant que freelance, nous sommes les seuls responsables de nos rentrées (ou non) d’argent, de la prospection etc… En clair, nous sommes commerciaux, comptables ou encore assistants de direction. Tout cela en plus de notre activité principale évidemment !

Alors comment arriver à gérer tout ça en maintenant un certain équilibre avec sa vie de famille ?

Le premier mot d’ordre est : ORGANISATION ! Il est important de conserver certaines habitudes liées au monde du salariat, surtout si vous optez pour le travail à la maison.

Conseil n°1 : Etablissez un planning

Lorsque l’on est freelance, il est essentiel de concevoir sa journée en amont. Pour cela, on met un réveil, on gère le lever, la préparation, le petit déjeuner des enfants comme si on partait travailler en entreprise. Cela vous évitera de succomber à la trop longue pause avant de se mettre au travail. A force de régularité, vous « programmerez » votre cerveau afin que tous les matins il sache à quelle heure vous vous mettez au travail ! Alors on s’habille, on se fait un café et on attaque. Arrangez-vous avec votre conjoint(e) pour savoir qui emmène et récupère les enfants à l’école. Le rituel est essentiel afin de cadrer son temps et donc ses journées. On détermine donc des horaires de travail précis et on s’octroie des pauses régulières afin de rester productif. Si comme beaucoup de freelances, vous avez opté pour le travail à la maison, vous réaliserez rapidement que ce n’est pas si simple. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, ce n’est pas de se mettre au travail qui est difficile mais plutôt l’inverse. Alors appuyez-vous sur ces horaires pour vous arrêter et profiter de votre vie de famille.

Pensez à communiquer

Un autre avantage du planning est que l’on peut le partager avec le reste de sa famille. Via internet, ou encore sur papier dans votre entrée, informez votre famille de vos horaires et autres rendez-vous. Cela vous aidera à trouver cet équilibre tant recherché. N’hésitez pas à planifier également les événements familiaux importants et les moments de détente ! Cela peut paraître triste d’avoir à noter sur un calendrier les moments de loisirs mais c’est, en fait, très important. Cela vous permettra d’aménager votre activité autour de votre vie de famille et non l’inverse.

Conseil n°2 : Créez-vous un véritable espace de travail

Travailler sur la table du salon entre la télécommande et le linge à repasser n’est pas productif ! Plus vous marquerez une différence entre votre espace de travail et votre espace de vie, plus cet équilibre entre vie professionnelle et vie de famille sera facile à trouver et à maintenir au quotidien. Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir une pièce dédiée à votre domicile, trouvez un espace de coworking ou un slow café, parfaits pour un freelance. En effet, cela vous aidera à vous concentrer sur votre travail durant les horaires que vous vous êtes imposés.

Résultat : pas de restes de petit pot sur votre dossier client en cours et pas de papiers importants égarés dans le salon par inadvertance. Protégez-vous d’un stress non nécessaire !

Conseil n°3 : Imposez-vous (et aux autres) des règles !

S’imposer des règles à respecter s’avère très utile afin de trouver un équilibre en tant que freelance. De telle heure à telle heure et dans tel espace, Papa ou Maman travaille ! Il faut que ce soit clair et bien compris de la part de votre famille. Si vous travaillez à horaires (plus ou moins) fixes et pas dans le canapé familial, il sera beaucoup plus simple pour votre famille, notamment vos enfants, d’assimiler que ce n’est pas le moment de vous interrompre. A vous, bien sûr, de leur rendre la pareille. Si dans vos règles figure un moment de jeu avant le repas de vos enfants : montrez-leur le bon exemple en les respectant vous aussi.

Imposez-vous des rituels familiaux

Vous pouvez par exemple décider que tous les vendredis midi, vous mangez avec vos enfants et votre conjoint(e), que ce soit à l’extérieur ou à la maison. Ce genre de coupures est nécessaire au bien-être du freelance et facilite l’acceptation de la quantité d’heures travaillées par votre entourage.

Conseil n°4 : Demandez de l’aide

Nous avons bien établi au cours des 3 derniers conseils que vous TRAVAILLEZ ! Il ne faut donc pas culpabiliser si un de vos enfants tombe malade le jour où vous avez une étude de marché titanesque à rendre à votre client. Comment procéderiez-vous si vous étiez en entreprise ? N’hésitez pas à faire appel à un membre de votre famille ou à un mode de garde traditionnel pour prendre soin de votre petit bout le temps de finir votre travail correctement. Travailler dur pour subvenir aux besoins de votre famille fait de vous un bon parent.

Ne vous culpabilisez pas

Evidemment si vous ne prenez jamais de temps pour votre famille vous aurez du mal à atteindre cet équilibre que vous recherchez mais la réponse ici est dans le juste milieu. N’oubliez pas : personne n’est parfait !

L’équilibre en récompense

Dans le monde dans lequel nous vivons, nous sommes conditionnés pour adapter notre vie de famille à notre vie professionnelle. Le statut de freelance vous permet de faire l’inverse !  Et c’est un sacré avantage si vous êtes prêts à faire les efforts nécessaires à cet équilibre. Alors continuez de travailler dur aux moments propices et pour le reste, DECONNECTEZ !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager ! Et si vous avez des questions, ou que vous souhaitez participer à la rédaction de notre blog, laissez-nous un petit commentaire 😉

Laissez-nous un commentaire